Vous êtes ici : Accueil > Productions & techniques > Expérimentations et projets collectifs > Pour plus de durabilité

Pour plus de durabilité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

PROJET ROTATIONS OBJECTIF 4/1000

 
Pourquoi des rotations répondant à l’objectif 4 ‰ ?

Le stockage du carbone dans les sols est un levier primordial de durabilité, suivant un double objectif ; à la fois agronomique pour la restauration de la fertilité des sols ; mais aussi  climatique grâce à la séquestration du CO2 dans les sols. De ce fait, les pouvoir publics français ont lancé en 2015, à l’occasion de la Cop21 à Paris, l’initiative 4 pour 1000, traduisant la compensation des émissions de gaz à effets de serre par le stockage de CO2 dans les sols grâce à un ensemble de pratiques agricoles novatrices.

 

Un groupe de travail innovant

Conservation des sols, réduction des intrants, maîtrise de la fertilité et gestion des biomasses, autonomie et résilience des systèmes : autant de principes agro écologiques que les groupes d’agriculteurs innovants ont déployé en Ariège, notamment au sein de 2 GIEE (associations Conser’sols et Bois paysan).

Pour aller plus loin dans le changement de pratiques, le projet Rotations objectif 4/1000 à vu le jour en 2017, composé de 5 acteurs majeurs :

  • un groupe d’agriculteurs,
  • le GIEE Conser’sol,
  • la Chambre d’agriculture de l’Ariège,
  • une Unité Mixte de Recherche, l’UMR AGIR Agro écologie, Innovations et TeRritoires (INP ENSAT/INRA),
  • Arvalis - Institut du végétal, institut technique expert dans les techniques de productions végétales,
  • Terres Inovia, ’institut technique des producteurs d’oléagineux, de protéagineux, de chanvre et de leurs filières,

Ce collectif de travail construit ensemble des stratégies avec un triple objectif : mieux évaluer les différentes solutions pour des rotations répondant à l’objectif 4 ‰, garantir des progrès dans la fertilité des sols, et traiter de la gestion territorialisée des gisements de matières organiques, considérée comme un facteur clé dans l’adoption pérenne de systèmes de cultures durables.

Plan d'actions

 

Gestion territoriale de la matière organique (Action 1.1)

Dans un territoire comme celui de l’Ariège, l’élevage, la polyculture-élevage et les grandes cultures cohabitent. Face à des acteurs qui ont du mal à gérer leurs excédents de matière organique (éleveurs de montagne et collectivités territoriales) et d’autres en déficit (céréaliers de la plaine), la gestion et la valorisation de matières organiques aujourd’hui inexploitées ou sous-exploitées est vue comme un moyen d’apporter des solutions à tous. Des modes de valorisation de la matière organique et des infrastructures existent ou sont en projet sur le territoire (unités de compostage, de méthanisation, échanges paille-fumier…) mais sont actuellement peu en lien les uns avec les autres. Les travaux de recherche sur l’économie circulaire appliqués à la question des matières organiques fournissent un cadre pour mettre en réseau de manière cohérente ces initiatives.

 Filières de valorisation des productions végétales (Action 1.2)

La diversification des rotations est un des axe fondamental du projet, notamment par l’intégration  de légumineuses, impliquant la création de nouvelles filières de valorisation.  L’une des débouchées envisagée est la vente de grains et de fourrages au groupe d’éleveurs Ariègeois « Les Steakeurs », qui a pour ambition de nourrir leurs bovins avec des aliments produits en Ariège.  La quantification et l’organisation de l’offre et la demande doit permettre la création d’un marché équitable et sécurisant pour les deux parties.

Votre contact

Aude PELLETIER

Chef du service Projets Agronomie Elevage Forêt

Tél : 06 88 07 47 59

Un groupe Facebook pour échanger sur l'agronomie en Ariège