Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Tour de plaine soja : retour sur la dernière journée organisée

Tour de plaine soja : retour sur la dernière journée organisée

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le vendredi 1er octobre s’est déroulé un tour de plaine soja, avec la participation de Quentin Lambert et Sébastien Garnier, ingénieurs développement chez Terres Inovia. Trois parcelles ont été visitées lors de cette matinée technique :

 


A Le Carlaret, au lycée agricole de Pamiers : plateforme essais variétaux,
A Sainte-Suzanne, chez Patrick Bacquié : soja conventionnel irrigué,
A Sieuras, chez Gaël Giordano: soja AB irrigué en TCS superficielle

L’objectif de la journée était de partager avec les agriculteurs les itinéraires techniques, les problèmes rencontrés ainsi que les réussites !

Récolte du soja : bonnes pratiques et réglages de la machine
La récolte doit être réalisée lorsque les graines sont libres et « sonnent » dans les gousses : elles sont alors sphériques et peu rayables à l’ongle et leur humidité se situe entre 14 et 16 % d’humidité. Récolter sans attendre dès que la maturité est atteinte sous peine de perdre des graines et de dégrader fortement la qualité de celles-ci en cas de réhumectation.

Concernant la récolte, il faut récolter ni trop vite, ni trop haut. Une récolte insuffisamment soignée peut conduire à des pertes de rendement de l’ordre de 3 à 5 quintaux/ha.

Pour le soja, les réglages recommandés sont :

  Rabatteurs à griffes : vitesse égale à la vitesse linéaire machine ou jusqu’à 10 à 25% supérieure,
  Batteur : vitesse la plus faible possible – 400 t/min,
  Contre-batteur : ouverture maximale,
  Ventilateur : puissance maximale,
  Grilles inférieure et supérieure : ouverture maximale.

De plus, régler au plus bas la hauteur de la coupe et modérer la vitesse d'avancement de la moissonneuse-batteuse pour optimiser la performance du chantier de récolte.

Sclérotinia : sur les parcelles à risque, traiter après récolte les chaumes de soja infectés
Des attaques de sclérotinia ont été observées fin août dans le département, favorisées par la fermeture du rang et une humidité élevée à l’intérieur du feuillage pendant plusieurs jours.
Dans le cas d’une parcelle à risque (soja depuis 3 ans, symptômes observés cet été avec environ 2% de plantes touchées sur 4 placettes, culture sensible comme le colza ou le tournesol prévus dans la suite de la rotation), il est conseillé de traiter après récolte les chaumes de soja infectés sans attendre le prochain semis.
Pour cela, utiliser le produit de biocontrôle CONTANS WG (1 à 2 kg/ha - 27 €/kg, plus d’infos sur https://ephy.anses.fr/ppp/contans-wg) : après la pulvérisation, incorporer rapidement (dans l'heure) le produit à 5 cm de profondeur dans le sol avec un cover crop. Une application sur sol plutôt humide sera à privilégier avec une température extérieure inférieure à 20°C.
 
La Chambre d'agriculture de l'Ariège est agréée par le Ministère en charge de l'Agriculture pour son activité de conseil indépendant à l'utilisation des produits phytopharmaceutiques sous le n°IF01762, dans le cadre de l'agrément multisites porté par l'APCA.

 

Faire son choix variétal pour maximiser la productivité ou la teneur en protéines

Pour faire un choix variétal adapté à vos objectifs et à vos contextes de production, Terres Inovia propose des listes de variétés de soja sur www.myvar.fr (dernière mise à jour disponible pour 2021).
Pour chaque groupe de variétés ci-dessous, adaptées à l’Ariège, les recommandations sont classées de la plus précoce à la plus tardive.