Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Service Forêt, Arbres, Bois : pour vous accompagner pour valoriser vos forêts, vos arbres et vos bois

Service Forêt, Arbres, Bois : pour vous accompagner pour valoriser vos forêts, vos arbres et vos bois

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Depuis 2011, l’accompagnement sur le thème de la forêt et du bois auprès des agriculteurs du département a connu un développement remarquable. Depuis, l’équipe s’est considérablement étoffée : 4 conseillers forestiers accompagnent depuis 2020 les propriétaires agriculteurs de peuplements forestiers. Ce sont donc 2 techniciens d’agence et 2 conseillers du service Projet qui travaillent au développement des forêts paysannes sur le territoire.

 

Les missions sont variées, et s’étendent de l’accompagnement et le conseil de la plantation d’arbres jusque la coupe et la valorisation du bois. Ces accompagnements ont été développés et se sont diversifiés au fil du temps et des besoins des agriculteurs.

Nos services d'accompagnement se regroupe en six offres.

Le Diagnostic Fôret
Depuis sa création, le service forêt a recensé plus de 3 500 ha de forêts et
300 000 m3 de bois. L’objectif est d’initier une culture forestière auprès des propriétaires n’ayant pas toujours conscience du potentiel de leur foncier forestier. Suite à ces diagnostics, certains ont fait le choix de travailler leurs peuplements forestiers, de récolter et vendre le bois présent sur leurs parcelles. C’est dans cet objectif que s’est monté la structure de Bois Paysan Distribution. Ce GIEE (Groupements d'Intérêt Economique et Environnmental)répond à la demande des marchés des GMS (Grandes et Moyennes Surfaces) en proposant tout au long de l’année des produits bois comme la gamme Feu : bois de chauffage et allume-feu, issue des exploitations agricoles.

Le Sylvopastoralisme
Le sylvopastoralisme est une autre méthode de valorisation des espaces boisés sur les propriétés agricoles. Cette méthode n’a bien entendu rien de nouveau et était déjà pratiquée dans le passé. Actuellement, six agriculteurs du département ont été accompagnés et pratiquent le sylvopastoralisme.
Le Conseil apporté est issu de plusieurs années d’expérimentations sur le territoire ariégeois. Le sylvopastoralisme cumule sur une même surface la production de bois forestier ainsi que la production de biomasse fourragère au sol. Le taux de prélèvement des arbres influe directement sur le climat lumineux du peuplement qui favorise alors la pousse de l’herbe au sol et non celle de la ronce !

L'Agroforesterie
Parmi les autres missions des forestiers de la Chambre d'agriculture de l'Ariège, les conseillers proposent la maîtrise d’œuvre ainsi que l’ingénierie des plantations agroforestières. Du choix de la parcelle au nombre d’arbres et essences implantées sur le terrain. L’agroforesterie intra-parcellaire se pratique sur les parcelles de culture comme sur les prairies et permet de repenser la surface de travail. Selon la pratique, les objectifs sont différents et les essences implantées peuvent varier. On cherchera par exemple à créer un ombrage pour les troupeaux pour réduire l’impact des températures sur la parcelle. Quel que soit le système agricole en place sur les parcelles, les arbres ont un objectif de production de bois d’œuvre pour diversifier les revenus de l’exploitation. L’Ariège est de plus en plus dynamique sur la question agroforestière, nous accompagnons environ 200 ha plantés par an pour une densité moyenne de 50 plants / ha.

Les Haies
L’association Haies Ariégeoises, créée depuis 2018, accompagne les agriculteurs à la plantation de haies champêtres. En moyenne, ce sont 10 km de linéaires de haies plantés tous les ans sur le département, pour permettre l’accueil de la biodiversité, apporter un effet brise-vent pour les animaux ou encore produire de la biomasse feuillée et ligneuse en quantité.

Le Paillage Bois
Le paillage bois est une litière froide qui apporte bien-être et confort au cheptel et permet des économies de paille non négligeable. L’objectif est de réduire les imports de paille dans les stabulations et diminuer la dépendance de cette dernière. C’est une pratique intéressante pour les propriétaires de forêt dont les peuplements ne permettent pas de valorisation en bois d’œuvre. Le taux d’absorption d’une litière bois inférieure à 30% d’humidité lors de la mise en stabulation est la même que celle de la paille. Dans la majeure partie des cas (selon les systèmes mis en place dans les stabulations) la plaquette se met en sous-couche puis on ajoute au fur et à mesure une couche de paille par-dessus.

Le Mûrier
Essence fourragère par excellence, le Mûrier blanc peut aider le troupeau à passer les périodes estivales de plus en plus sèches et apporter diversité et résilience au système de pâturage établi. Actuellement quatre exploitations du département ont planté du mûrier suivant différentes modalités de plantations. Une expérimentation est en cours sur l’une de ces exploitations pour produire des plants de mûriers blancs.

Pour conclure, les accompagnements du service Forêt de la Chambre d’agriculture de l’Ariège permettent aux agriculteurs du territoire de développer et d’exploiter au mieux les ressources à leur disposition. L’objectif est de diversifier la production agricole en utilisant une ressource jusqu’à aujourd’hui trop sous-estimée et sous-exploitée. N’hésitez pas à contacter l’un de nos conseillers pour plus de renseignements sur les accompagnements proposés.

 

Personnes à contacter