Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Retour sur la dernière session de la Chambre d'agriculture 

Retour sur la dernière session de la Chambre d'agriculture 

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Réunis en session le 16 mars dernier, les élus de la Chambre d’agriculture ont échangé sur les différents enjeux pour l’agriculture ariégeoise durant les mois à venir. L’objectif : statuer sur les différentes orientations politiques de l’établissement consulaire. De nombreux dossiers ont ainsi pu être évoqués : future PAC, zones vulnérables, HVE, bilan d'activité 2020 ou encore prédation

Dans un contexte de crise sanitaire encore pregnant, les élus de la Chambre d'agriculture de l'Ariège ont pris plusieurs orientations politiques fortes. "Nous souhaitons permettre à tous les agriculteurs d'être dans les meilleures conditions pour valoriser leurs productions", explique Philippe Lacube, président de la Chambre d'agriculture. "Cela passera par la mise en oeuvre d'une PAC plus juste et plus équitable en 2023. Les Etats membres sont actuellement en train de rédiger le Plan stratégique national. Rien n'est encore gagné." Parmi les inquiétudes des responsables professionnels, le maintien des surfaces peu productives. Car même si la reconnaissance de ces surfaces semble désormais acquise, leur méthode d’évaluation change. Le PSN prévoirait d’évaluer ces surfaces grâce à la méthode par satellites, utilisée notamment en Espagne depuis 2015.
"Nous craignons que cette méthode soit excluante, en particulier pour les zones à forte pente ou les zones boisées", précisent les responsables professionnels. "Nous demandons donc le maintien des proratas, prenant en compte la part réellement productive et la sécurisation des déclarations et des contrôles."

 

    

 

Autre levier de recherches de valeur ajoutée : la mise en place de la future Marque Ariège. "Dans le cadre de cette démarche, nous accompagnons la structuration de filières (ovins, lait...). Notre objectif : amener de la valorisation à un plus grand nombre de produits, au-delà des démarches individuelles", précise Philippe Lacube. Une démarche soutenue par le Conseil départemental. "Nous serons toujours à vos côtés pour porter ces ambitions", souligne Christine Téqui, présidente de la collectivité.

Une intervention sur le changement climatique

Par la suite, les élus ont assité à plusieurs interventions sur le changement climatique. 'L'agriculture devra monter sa capacité à être résiliente face à tous les changements tout en proposant des solutions", explique Anne-Claire Latruille, en charge du dossier Environnement au sein de la Chambre d'agriculture de l'Ariège. "Et cela en conservant deux caps : vivre de notre activité et produire".

 

EN CHIFFRES


Cette session a été l'occasion pour Emmanuel Lecomte et Stéphanie Dedieu-Lebrun, respectivement Directeur général et directrice adjointe de la Chambre d'agriculture de l'Ariège ont présenté le bilan d'activité :

  • 94 agriculteurs sont accompagnés via trois GIEE : Conser'Sols, Bois Paysan et Opti'Prairies
  • 2 groupes Dephys sont animés par la Chambre d'agriculture : 1 en polyculture-élevage et 1 en Grandes cultures
  • 400 agriculteurs sont accompagnés en matière de développement numérique de leur activité via le logiciel Mes Parcelles
  • 59 sessions ont été organisées soit 400 agriculteurs formés
  • 6 tests ont permis à 35 salariés et/ou collaborateurs Chambre d'obtenir le Certiphyto
  • Poursuite de l'accompagnement de la filière photovoltaïque via la SAS Sud Solar System  - 1/3 des études de faisabilité réaisées ontt été faites en Ariège