Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Plan de Relance : les mesures agricoles pour 2022

Plan de Relance : les mesures agricoles pour 2022

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

En ce début d’année, la Chambre d’agriculture passe en revue les différents appels à projets et aides qui pourront accompagner les acteurs du secteur agricole dans leurs projets de développement. Plusieurs de ces mesures appartiennent au Plan de Relance et ont un caractère provisoire. Elles se verront clôturées à la fin de 2022.

Pour rappel, le plan de Relance vise à soutenir l’économie française en agissant sur l’accélération de la transition agro-écologique des systèmes de production et d’alimentation. L’objectif est d’accompagner les principaux acteurs du secteur agricole, qu’ils soient privés ou institutionnels,  pour leur permettre de répondre aux enjeux environnementaux et aux attentes des consommateurs.

Les différentes mesures proposées ont vu leur actualité évoluer au fil de la dépense de leur budget et de leurs objectifs. Certaines ont ainsi été clôturées et d’autres reconduites.

Pour 2022, ce qu’il faut retenir

Concernant les demandes de subventions, trois appels à projet sont ouverts au dépôt des candidatures : le pacte bio-sécurité pour la modernisation des bâtiments d’élevage, le volet plan protéines végétales pour l’aide à l’achat de sursemis de variétés riches en protéines et le plan d’aide à l’achat de matériels de protection contre les aléas climatiques.
La Chambre d’agriculture se tient à votre disposition pour aider à élaborer les dossiers et les déposer sur la plateforme de FranceAgriMer.

Certaines autres mesures seront rendues disponibles au cours de cette nouvelle année. Le Crédit d’Impôt sur la certification HVE pourra être demandé. Le document CERFA sera rendu disponible par l’administration fiscale en début d’année, et le dépôt sera à effectuer simultanément à la déclaration annuelle de résultat.

Le bon diagnostic carbone, qui permettra d’effectuer le diagnostic des pratiques des émissions de gaz à effet de serre sur les exploitations de jeunes installés, sera proposé au premier semestre par la Chambre d’agriculture.