Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Maîtres d'apprentissage, futurs diplômés et CFA de Pamiers engagés vers la réussite

Maîtres d'apprentissage, futurs diplômés et CFA de Pamiers engagés vers la réussite

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Focus sur l'apprentissage

Quels apprentis puis-je accueillir chez moi ?

Pour pouvoir être maître d’apprentissage, deux conditions sont à réunir :
❚ être titulaire d’un diplôme ou titre relevant du domaine professionnel visé par la qualification du jeune et d’un niveau au moins équivalent à cette qualification ;
❚ avoir 2 ans d’expérience professionnelle en relation avec la qualification envisagée par le jeune.
Si je n’ai pas le diplôme requis : il faut que je justifie d’au moins 3 ans d’expérience professionnelle en relation avec la qualification envisagée par le jeune et que j’ai un avis favorable de la DRAAF pour pouvoir être maître d’apprentissage. Si je n’ai pas le nombre d’années d’expérience requis : je ne peux pas être maître d’apprentissage.
Par exemple, j’ai un Bac Pro CGEA et je suis chef d’exploitation depuis 4 ans, je peux être maître d’apprentissage d’un CAPA Métier de l’agriculture ou d’un BPREA. J’ai un CAPA et 10 ans d’expérience en tant que chef d’exploitation ; je peux accueillir un CAPA Métiers de l’agriculture. Pour accueillir un BPREA, je dois préalablement avoir un avis favorable de l’inspection de l’apprentissage à la fonction de maître d’apprentissage. La fonction de maître d’apprentissage peut être confiée à un salarié de mon entreprise qui doit remplir les mêmes conditions de diplôme et d’expérience.

5 diplômes par apprentissage proposés au CFA de Pamiers

CAPA jardinier - paysagiste

2 ans : 26 semaines de cours au CFA, 78 semaines en entreprise dont 10 semaines de congés payés

Age : 16* à 30 ans

Types de travaux : travaux d’aménagement, de création, de plantation et d’entretiens de végétaux (tonte débroussaillage, taille…), d’arrosage, de petit abattage

Métiers visés : ouvrier paysagiste, employé communal au service espaces verts , employé dans une entreprise du paysage ou de l’espace rural

Poursuite d’études vers un Bac Pro ou BP Aménagement paysager

CAPA travaux forestiers

2 ans : 26 semaines de cours au CFA, 78 semaines en entreprise dont 10 semaines de congés payés

Age : 16* à 30 ans

Types de travaux : Opérations préalables à la plantation des essences forestières, plantation, entretien des parcelles Bucheronnage manuel, maintenance du matériel

Métiers visés : ouvrier forestier,  bûcheron, débardeur

Poursuite d’études vers un BP Responsable Chantiers Forestiers

BP responsable de chantiers forestiers

2 ans : 38 semaines de cours au CFA, 66 semaines en entreprise dont 10 semaines de congés payés

Age : 16 à 30 ans - après un diplôme de niveau V ou plus

Types de travaux : gestion et mise en œuvre de chantier d’exploitation forestière, chantier de renouvellement, d’entretien ou d’amélioration de peuplement. Entretien des matériels et équipements.

Métiers visés : exploitant forestier : bûcheron, débardeur ... Technicien forestier ou responsable de chantiers forestiers

Poursuite d’études vers un CS Diagnostic et Taille des arbres - BTSA Gestion forestière

CAPA métiers de l’agriculture
(option ruminants ou grandes cultures)

2 ans : 26 semaines de cours au CFA, 78 semaines en entreprise dont 10 semaines de congés payés

Age : 16* à 30 ans

Types de travaux : Travaux liés à la conduite de productions végétales et/ou animales. Entretien courant des engins, matériels, bâtiments et équipements

Métiers visés : ouvrier agricole polyvalent ou spécialisé en grandes cultures, polyculture élevage ou élevage (ovins, bovins, caprins)

Poursuite d’études vers un BP Responsable d’exploitation agricole

BP responsable d’exploitation agricole

2 ans : 38 semaines de cours au CFA, 66 semaines en entreprise dont 10 semaines de congés payés

Age : 16 à 30 ans - après un diplôme de niveau V ou plus

Conduite des processus de production : santé animale et végétale, Appui à la gestion technico-économique, administrative, commerciale et humaine de l’exploitation
    
Métiers visés : exploitant agricole ou salarié dans une exploitation agricole, un groupement d’employeurs, une coopérative agricole…

Poursuite d’études : BTSA PA

* La limite d’âge peut également être avancée à 15 ans à condition que le jeune ait terminé l'enseignement de la 3ème et que le jeune ait 15 ans lors de l'entrée en formation.
Contact : CFA Piémont Pyrénées UFA de Pamiers
Aurélie ANNE, adjointe au directeur en charge de l'apprentissage – 05 61 67 04 60 aurelie.anne@educagri.fr

Maître d'apprentissage : s'engager dans la formation des jeunes
Entretien avec Edouard Souque, agriculteur

Edouard Souque est exploitant agricole au Mas-d’Azil depuis 1994. En production de veaux sous la mère, bovins, ovins et équins, en système transhumant, il accueille depuis plus de 10 ans des apprentis sur son exploitation.
Actuellement deux apprentis sont chez lui dont Simon Bernadac qui après avoir fait son CAPA par apprentissage chez Edouard prépare son BPREA.

Edouard a lui-même suivi sa formation par apprentissage ; accueillir des apprentis était donc une façon de donner à un jeune la possibilité de suivre le même parcours de formation qu’il considère bien adapté à certains jeunes.
La plupart des apprentis sont arrivés chez lui par connaissance. « Chaque jeune est différent, il a son tempérament, son projet, sa motivation. Je me régale quand les jeunes partagent mon goût pour le métier. Je me reconnais chez certains quand j’avais leur âge ».
Au quotidien, les travaux se font ensemble, les apprentis participent à toutes les activités de l’exploitation ; progressivement, ils gagnent en autonomie et peuvent gérer davantage de tâches. «Aujourd’hui, Simon est parfaitement capable de me remplacer sur l’exploitation ».
Le maître d’apprentissage a un rôle important dans la réussite de son apprenti « Pour moi, quel que soit l’apprenti, sa motivation, quand il est chez moi, je considère que j’ai un engagement vis-à-vis de lui et de la réussite de sa formation. »
Les apprentis font partie intégrant du fonctionnement de l’exploitation d’Edouard tant au niveau main d’œuvre qu’au niveau des salaires, intégrés aux charges de l’exploitation. « Si je n’avais pas d’apprentis, je devrais me tourner vers une autre solution de main d’œuvre au moins ponctuellement ».
Accueillir des apprentis, c'est créer un lien de sympathie avec les jeunes « J’ai plaisir à garder le contact avec mes anciens apprentis, à voir ce qu’ils sont devenus. Tous sont repassés me voir ou me tiennent informés de ce qu’ils font »

Pour Simon, choisir l’apprentissage était l’occasion de sortir d’un système 100% scolaire et de pouvoir allier formation et expérience professionnelle. En arrivant chez Edouard, Simon avait déjà une expérience agricole acquise chez son oncle chez qui il allait régulièrement donner un coup de main. L’apprentissage lui a permis de voir d’autres productions notamment le veau sous la mère, d’autres façons de travailler et d’acquérir de l’autonomie. « Tous les jours, j’apprends mon futur métier. Je participe à tous les travaux de l’exploitation : tétée des veaux, soins aux animaux, travaux saisonniers, l’exploitation d’Edouard est très diversifiée. Je suis maintenant capable d’être seul sur l’exploitation ». Etre apprenti, c’est être salarié de l’exploitation, « le fait de percevoir un salaire tous les mois n’est pas non plus négligeable ». Pour Simon, l’étape suivante : devenir chef d’exploitation ! « Après mon BPREA, je vais m’installer en GAEC avec mon cousin ».

Un apprenti primé au concours national agricole 2018 !

❚ Participation au concours de jugement – trophée du meilleur pointeur de race Gasconne section bovine – 2ème Prix pour Simon Bernadac – apprenti en BPREA 1ère année.
❚ Sélection départementale le 7 décembre 2017 : 1er prix pour Simon
❚ Concours national au Salon de L’agriculture à Paris le 27 février 2018 : 2ème prix
Son ressenti : « surpris du résultat mais très heureux de participer au concours national à Paris et de représenter mon établissement »
Le principe du concours consiste à juger des jeunes de 15 à 25 ans sur leur aptitude au pointage et à l’appréciation morphologique des animaux reproducteurs. Déroulé de l’épreuve : Les candidats jugent les animaux selon une grille de pointage : qualités corporelles, corpulence, musculature, membres spécifiques, aplombs, allures, aspect général de l'animal. Les réponses des candidats sont comparées à celles d'un jury de référence.

Pour plus d’informations sur l’apprentissage, les conditions d’embauche, pour faire une offre de contrat, trouver un apprenti… : Chambre d’agriculture Pôle Apprentissage Agricole – Karine CASTELBOU, développeur de l’apprentissage - 05 61 02 14 00 apprentissage@ariege.chambagri.fr.
Et pour vous accompagner dans la fonction de maître d’apprentissage, une formation « Réussir sa mission de maître d’apprentissage » est proposée tous les ans par la Chambre d’agriculture. Plus d’informations dans notre prochain article de la série « Apprentissage ».


Dossier réalisé par Karine Castelbou et Aurelie Anné, avec le concours financier de la région Occitanie.

 

A lire aussiEn savoir plus