Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > La bonne conduite à tenir en cas de démarchage abusif

La bonne conduite à tenir en cas de démarchage abusif

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Un doute ? Contactez la Chambre d'agriculture au 05 61 02 14 00.


Après les démarchages portant sur l'inscription à des registres ou répertoires d'entreprises prétendument obligatoires, beaucoup d'agriculteurs sont maintenant sujets à des démarchages insistants sur les formations à l'hygiène (HACCP) pouvant être facturées plusieurs centaines d'euros.


- La première chose qui doit vous alerter : dans les démarches officielles, les services d’Etat compétents n’appellent jamais en direct un agriculteur « lambda » qui ne serait pas à jour de ses obligations réglementaires. Exigez un courrier.


- Si l'interlocuteur prétend être un organisme officiel (ou missionné par un organisme officiel) : demander un justificatif. Ne vous engagez à rien.


- Si vous êtes démarchés par courrier : attention, la forme du courrier est très rassurante (présence d’éléments d’identification de la société, SIRET, numéro de téléphone, mail, attribution d’un numéro de dossier …). Ce qui doit vous alerter, figure dans le contenu du courrier qui, de manière systématique, va insister sur le caractère « immédiat » de se mettre en règle, sous peine de sanction financière pouvant aller jusqu’à la fermeture de votre établissement.


- Noter toute information permettant d'identifier l'entreprise (nom, coordonnées…). En cas d'appels répétitifs, ne pas hésiter à menacer de porter plainte.
- Ne JAMAIS donner ses coordonnées bancaires par téléphone ou mail, de même qu’il ne faut pas signer de contrat vous engageant et redoubler de méfiance face à des structures qui prennent l'allure de sites officiels.


Nathalie Roussigné

 

Programme réalisé avec le concours financier du CasDAR