Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Filières de proximité : visites de terrain pour les salariés de la Chambre d'agriculture

Filières de proximité : visites de terrain pour les salariés de la Chambre d'agriculture

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La Chambre d'agriculture accompagne le développement des filières de proximité et les dynamiques de commercialisation en circuit court, en individuel ou collectif. Plusieurs salariés spécialisés dans leurs thématiques (bois, approvisionnement local de la restauration à domicile, valorisation de la viande bovine, Bienvenue à la ferme…) constituent un groupe de travail qui se réunit régulièrement pour aborder les projets de ces filières, les perspectives de développement et créer des ponts entre les différentes démarches.

Deux fois par an, le groupe « filières de proximité » présente également à l’ensemble du personnel technique, encadrant et administratif de la Chambre d’agriculture, les avancées des projets, aborde les points de blocages et apporte les éléments pour discuter et réagir par rapport aux demandes d’agriculteurs.
Jeudi dernier à l’occasion de la seconde rencontre plénière des filières de proximité, 28 agents de la Chambre d’agriculture se sont rendus à l’Atelier de Découpe du Pays d’Olmes, puis sont allés visiter le GAEC de Peychou pour mieux comprendre l’historique et le fonctionnement de la ferme, pionnière en matière de diversification des productions et de circuits courts.
La visite de l’atelier de découpe et de transformation en pleine activité, guidée par Fabrice CALVENE et son équipe a fait toucher du doigt le professionnalisme et la rigueur indispensable au fonctionnement d’un tel outil. La présentation des activités d’ADDPO : vente à distance et prestations sur mesure pour des éleveurs pratiquant la vente directe a permis au personnel de la Chambre d’agriculture de prendre toute la mesure des interactions très fortes qui existent entre tous les maillons de la filière viande.

Ensuite, la visite du GAEC de Peychou a permis de rencontrer les associés, qui sont inscrits dans plusieurs démarches collectives accompagnées par la Chambre d’agriculture.  Particulièrement proactifs, ils cultivent la diversité sur l’exploitation : proactifs sur la valorisation du bois et des haies avec Bois Paysan Distribution, fournisseurs et administrateurs de la plate-forme Terroirs Ariège Pyrénées, membres du réseau Bienvenue à la Ferme.
L’intérêt de ces rencontres est de permettre à l’ensemble du personnel d’être conscient des problématiques et enjeux du circuit court, de comprendre ce qu’il y a derrière une caissette de viande, d’apprécier la complémentarité et la non concurrence. Cela permet de donner un peu plus de sens à ceux qui ne sont pas au quotidien en prise avec le terrain.

 

Nadine Costa, assistante de direction :
J’ai trouvé admirable l’initiative de 4 anciens salariés qui se sont mobilisés en s’associant en SCOP, pour pérenniser,  avec volonté et dynamisme les emplois et re-développer cette structure. Chacun d’entre eux est investi d’une mission spécifique et s’affaire au bon fonctionnement de l’outil.
C’est une opportunité d’avoir pu apporter à mon  métier administratif de la technique en découvrant le fonctionnement d’une chaîne de découpe de tous les quartiers de viande, tranchés et emballés sous vide pour être remis à l’éleveur ou directement au client. Cette activité met en exergue l’importance du circuit court pour une traçabilité claire.
J’ai trouvé cette volonté d’entreprendre très intéressante et encourageante. Au GAEC de Peychou, j’ai  été aussi frappée par cette capacité et énergie à toujours continuer à se développer en phase avec des valeurs familiales. Les associés ont un engouement fort et impulsent un élan pour leurs enfants qui partagent ce dynamisme et cette volonté d’entreprendre.
C’est un bilan de journée très positif, autour d’accueil très chaleureux et une envie de partager que chacun a su véhiculer.     

Ludovic Dedieu, conseiller d'entreprise :
Nous avons vu un bel atelier de transformation que je ne connaissais pas et rencontré des personnes motivées et enthousiastes. Ce sont des points très positifs pour la filière locale et de proximité. De plus, pour renseigner et conseiller aux mieux les agriculteurs il est important de comprendre les enjeux et les possibilités de développement dont ils peuvent disposer pour valoriser leurs produits.
Appréciant le métier de boucher, je suis assez admiratif par les personnes qui l'exercent dans ces conditions qui peuvent être difficiles, entre autre par le travail dans le froid et des horaires contraignants. Cette visite de l’atelier de découpe était aussi une belle mise en appétit pour la suite.