Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Embaucher un apprenti : pourquoi pas ?

Embaucher un apprenti : pourquoi pas ?

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Besoin d'un nouvel associé, d'un futur salarié ou d'un repreneur potentiel ? : l'apprentissage peut être la solution !

L’apprentissage c’est quoi ?

L’apprentissage est une voie de formation, qui permet à un jeune d’obtenir un diplôme. L’apprentissage existe dans tous les secteurs professionnels et notamment en agriculture et tous les ans, des apprentis recherchent des entreprises pour les embaucher.

Pendant la durée de sa formation, l’apprenti alterne des périodes de travail en entreprise et des temps en Centre de Formation des Apprentis (CFA). En entreprise, il réalise les tâches correspondant au diplôme préparé et acquiert les connaissances professionnelles et compétences pratiques ; au CFA, il complète sa formation.

A quel besoin de mon entreprise l’embauche d’un apprenti peut-il répondre ?

• vous cherchez un futur salarié, un futur associé, un repreneur potentiel;
• vous souhaitez vous développer, vous avez un projet et vous cherchez de nouvelles compétences ou des moyens humains pour vous lancer;
• vous avez le goût pour la formation et l’envie de transmettre votre savoir-faire à un jeune;
• vous voulez tester un nouveau modèle d’organisation avec une personne supplémentaire ?
• un regard neuf stimulerait vos projets ?


L’embauche d’un apprenti peut être la solution.

Qui embaucher ?

De 16 à 30 ans, du CAP aux formations supérieures, selon vos besoins, vous pouvez être mis en relation avec divers profils de jeunes cherchant un maître d’apprentissage. Nous vous accompagnons pour cibler vos besoins.

A quelle période embaucher ?

La prochaine rentrée scolaire 2019-2020 se prépare dès maintenant. Les offres de contrat sont à diffuser pour vous permettre de rencontrer plusieurs jeunes et trouver le profil qu’il vous faut. Les contrats pourront démarrer dès l’été ou à la rentrée de septembre.

Combien va me coûter mon apprenti ?

L’apprenti est salarié de votre entreprise pour une durée déterminée et une rémunération mensuelle est à lui verser. Selon l’âge de l’apprenti et la durée de sa  formation, sa rémunération varie (27 à 100% du SMIC en année 1). Une aide unique aux employeurs facilite l’embauche d’un apprenti du CAP au Baccalauréat.

Nous pouvons faire la simulation du coût de votre futur apprenti.

Qui peut m’accompagner ?

Pour plus d’informations sur l’apprentissage, les conditions d’embauche, pour faire une offre de contrat, trouver un apprenti… :
Chambre d’Agriculture Pôle apprentissage Agricole – Karine CASTELBOU, développeur de l’apprentissage 
05 61 02 14 00 
apprentissage@ariege.chambagri.fr

Pour connaître les formations par apprentissage en Ariège, pour trouver un apprenti… :
CFA Piémont Pyrénées UFA de Pamiers – Aurélie ANNE et Jessica MESPLIE
05 61 67 04 60

Besoin d'un nouvel associé : l'apprentissage peut être la solution ?

Vincent Gaychet est installé au Mas-d’Azil. Hors cadre familial, il a intégré l’EARL de Millade en 2011.

Il est actuellement le seul associé exploitant même si Jérôme, associé non exploitant, est très présent à ses côtés. Vincent a fortement réorienté l’exploitation ; il a fait le choix, il y a trois ans, de l’agriculture biologique et a opté pour une grande diversité de productions animales et végétales (bovins, ovins, porcs, blés, seigle, sarrasin, épautre, orge, avoine…) pour pouvoir raisonner son système, le sécuriser et valoriser une large gamme de produits en direct.

En effet, en parallèle de l’exploitation agricole, Vincent est aussi associé dans une société qu’il a créée avant son installation agricole. Avec ses associés , dont sa femme, il transforme ses matières premières en produits finis : farine, charcuterie, millas, viande fraîche et propose une activité de traiteur. Les deux sociétés, étroitement liées, ont un réel potentiel de développement. Vincent, passionné et fortement investi dans les deux activités, a rapidement vu la nécessité d’avoir un nouvel associé.

« Au magasin, nous avons de la demande pour de nouveaux produits ; dans notre activité de traiteur nous utilisons beaucoup de pommes de terre, salades, oignons que nous n’avons pour l’instant pas sur notre exploitation.
J’ai envie d’aller plus loin et de produire des oléagineux pour faire de l’huile et des légumes pour nos repas. Seul sur l’exploitation, ça ne sera pas possible ».


Son nouvel associé sera, peut-être, Laurent, son apprenti, qui va terminer son BPREA en juin 2019.
Laurent n’est pas le premier apprenti de Vincent. En 2015, il a embauché Louis qui recherchait une exploitation agricole pour suivre son CAP. Louis faisait partie de l’entourage de Vincent et l’avait sollicité pour pouvoir intégrer sa formation.
A la fin du contrat, la question d’embaucher un nouvel apprenti s’est posée et Vincent avait toujours à l’idée de trouver un associé.

« J’ai rencontré de nombreux jeunes qui cherchaient une entreprise pour leur apprentissage ; j’ai à chaque fois passé au moins une journée avec eux pour bien les connaître. Avec des âges et des profils différents, j’ai bien réfléchi à ce que j’attendais avant de décider d’embaucher Laurent. Pour moi, trois points ont été déterminants : le diplôme préparé, l’âge de Laurent et son projet ».     

Laurent, non issu du milieu agricole, faisait le choix à 25 ans de venir vers l’agriculture pour se former et concrétiser son envie de devenir agriculteur.

« Embaucher quelqu’un de 25 ans n’a pas du tout le même coût qu’embaucher un jeune de 16 ans, mais c’était pour moi le profil d’un futur associé potentiel ».

Laurent s’immerge dans le monde agricole chez Vincent et se forme à ses côtés ; rapidement l’idée de s’associer est partagée et les deux ans du contrat permettent de se connaître, de tester l’entente, les projets...

« Pour quelqu’un non issu du milieu agricole, comme ce fut aussi le cas pour moi, l’association est un très bon moyen de pouvoir s’installer sans avoir des moyens financiers élevés. L’exploitation a déjà son fonctionnement et ses activités mais elle offre aussi un potentiel de développement qui permet à un nouvel associé de trouver sa place et de s’approprier des projets ».

L’EARL la Millade accueillera probablement un nouvel apprenti à la rentrée prochaine « il y a de la place et de l’activité pour trois associés exploitants, alors pourquoi pas embaucher un nouvel apprenti ! ».