Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Bulletin fourrage n°5

Bulletin fourrage n°5

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Fin du déprimage

Sur l’exploitation du GAEC du Plantaurel         
Les animaux du lot suivi (35 mères, 15 veaux et un taureau) sont sortis le 13 mars à 355°c jours. Ils entrent au 23 mars sur le 6ème parc en déprimage sur la surface complémentaire pour compenser le manque de pâture de la surface de base. La flore variée de certaines parcelles signifie un milieu plutôt pauvre, acide par la présence de petite Oseille. Le surpâturage d’automne retarde la pousse de l’herbe.

Avec la douceur que l’on rencontre et malgré quelques gelées matinales, l’année 2017 est une des années les plus précoces au regard des cumuls des sommes de températures au 1er février sur ces dix dernières années. L’alternance de périodes pluvieuses avec un cumul 50 mm  en moyenne sur cette dernière semaine favorise la pousse de l’herbe ! Il est primordial que la majorité des animaux soit en pâture.


Sur les exploitations d’altitude inférieure à 500 m, les 500°c jours sonnent l’arrêt du déprimage sur les prairies fertiles et précoces. Il faut revenir sur sa surface de base si ce n’est pas déjà fait pour éviter de ce faire dépasser par l’herbe. Il faut finir le premier tour de pâturage de la surface de base avant 750° jours soit avant le 22 avril.


Sur les exploitations entre 500 et 800 m, la mise à l’herbe doit être effective sur l’ensemble des exploitations avec les 400 °jours qui sont dépassés pour les prairies plus tardives. Si les animaux ne sont pas dehors, vous serez débordés par la pousse de l’herbe.


Pour les exploitations d’altitude de 1000m, la pousse de l’herbe est plus tardive à 400 °c jours, la mise à l’herbe peut se réaliser en fonction des conditions météo.


Patrick Béral

 

Programme réalisé avec le concours financier du CasDAR