Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Semis du colza : soyez prêts !

Semis du colza : soyez prêts !

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Une pluie de 5 mm suffit

La réussite de la culture du colza se joue principalement avant le stade 4 feuilles. Si la plante est bien implantée, en pleine croissance, elle pourra résister aux aléas climatiques (sécheresse, gel tardif) et aux attaques des nombreux ravageurs du colza en début de cycle (limaces, petites altises, grosse altise).

Le semis du colza est à positionner juste avant une pluie de 5 mm. Après le souvenir des difficultés à implanter les colzas en 2016, l’année dernière a été plutôt favorable. En reprenant l’historique des pluies des 13 dernières années, il pleut en basse Ariège plus de 5 mm une année sur deux (fréquence d’environ 50 %) à trois périodes : début août (avant le 10), fin août, début septembre et mi-septembre (avant le 20).
Avoir une bonne structure de sol : faites un profil à la bêche pour voir comment est votre sol
La préparation du sol pour l’implantation du colza est une étape fondamentale qui a pour objectifs de créer ou de maintenir une structure favorable à l’enracinement du colza en profondeur et de préserver l’humidité du sol.

 

Si on attend qu’il ait plu pour semer, on court le risque de passer à côté de la pluie qui fera lever la culture. Si le lit de semence a bien a été préparé, 5 mm d’eau suffisent.

Fréquence des pluies journalières supérieures à 5 mm au cours des 13 dernières années 2005-2017 à Montaut (Source : Météo France) :
❚ entre le 6 et le 10 août
❚ du 26 août au 5 septembre
❚ et du 16 au 20 septembre

 

Cette année, la forte pluviométrie de la campagne culturale est à l’origine de situations assez fréquentes de tassement et de compaction des sols. Les sols saturés ou noyés une bonne partie de la campagne se reprennent en masse. Les interventions réalisées sur sols humides en profondeur, apports d’engrais et traitements, mais surtout la récolte avec des engins lourds et des sols pas toujours bien ressuyés, sont également à l’origine de zones de compaction. Si le sol est compacté, un travail du sol profond est nécessaire. En revanche, cette intervention peut s’avérer inutile, voire accentuer trop rapidement le dessèchement du sol. Strip-Till et semis direct sont possibles. Le seul moyen de décider : sortir la bêche !

Colza associé à des légumineuses en Ariège : un essai qui mérite d’être transformé !
Les principaux intérêts de cette pratique sont l’économie d’azote, la concurrence vis-à-vis des adventices, la limitation des dégâts d’insectes à l’automne et le gain de rendement sur la culture suivante.

L’année dernière, dans l’article du 4 août 2017, nous vous avons proposé 2 itinéraires techniques de colza associé à une légumineuse : féverole dans un cas, et trèfle violet et colza dans l’autre cas. Article disponible en cliquant sur le lien ci-contre. Nous revenons ci-dessous en image sur la mise en pratique de ces deux itinéraires menés sur le colza récolté cette année.


 

Aude Pelletier