Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Plantation agroforestière, une plus-value pour votre exploitation

Plantation agroforestière, une plus-value pour votre exploitation

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Témoignage de Marcel Authier, éleveur à Mirepoix

 

 

Marcel Authier :
éleveur à Mirepoix

Localisation : zones de coteaux
Production animale : bovin viande (200mères)
SAU : 400 ha, dont 12 ha en agroforesterie
Prairies : 320 ha
Cultures fourragères : 80ha
Ventes de l'exploitation : viande bovine - eléctricité photovoltaïque

 

Surface plantée en 2016/201712 ha
Types de solsLimons sablo-argileux
Essences plantéesAlisier torminal, Cormier, Erable plane, Frêne commun, Noyer, Merisier, Chêne rouge, Poirier
Nombre de tiges359
Densité réelle32 tiges/ha


Installé en GAEC avec mon frère depuis 1992, nous élevons des vaches allaitantes en agriculture biologique. Nous avons fait le choix de planter une première zone de 12 ha en agroforesterie, avec des objectifs multiples comme produire du bois d’oeuvre de qualité, améliorer la qualité des sols, les rendements ainsi que l’état hydrique de la parcelle et gérer le pâturage par des parcours sur les parcelles en utilisant les clôtures.

La mise en place de cette plantation agroforestière a permis de mieux gérer le pâturage. En effet les interlignes nous servent de parc de pâturage et nous avons ainsi un meilleur contrôle sur la ressource disponible et le chargement des interlignes.
La plantation s’est faite en hiver 2016/2017.
Beaucoup de tiges ont désormais dépassé les filets de protection, et il faut leur appliquer un soin particulier : défourchage, élagage, sarclage etc.

Certes c’est du travail, mais nous travaillons pour le futur en ajoutant une plus-value à notre exploitation, tant en termes de bien-être animal, d’accueil d’auxiliaires de culture que paysager. En effet, dans quelques années, lorsque les arbres seront grands, il sera très agréable de travailler sur ces parcelles.

Ces premiers résultats sont positifs et très encourageants.
C’est pourquoi nous avons fait le choix de repartir sur une seconde session de plantation qui se fera sur deux zones distinctes, nous souhaitons planter une quinzaine d’hectares dans l’hiver à venir.

  
                   Cormier de 3 ans                                            Vue d’ensemble d’un des ilots
                                                                                        de plantation agroforestière


Marcel Authier, membre du GAEC AUTHIER, a planté 359 arbres dans l’hiver 2016/2017