Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Le marché du carbone en élevage : retour sur la matinée technique du groupe Opti’Prairies

Le marché du carbone en élevage : retour sur la matinée technique du groupe Opti’Prairies

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Empreinte environnementale, performance des prairies, développement de cultures fourragères d’été, engraissement à l’herbe, gestion de la fertilisation ou encore pâturage tournant sont autant de thématiques abordées par le groupe Opti’Prairies.

Les éleveurs participent régulièrement à des rencontres techniques faisant intervenir des spécialistes de ces différents domaines afin d’augmenter leur technicité et d’améliorer leurs performances économiques, sociales et environnementales. Des pratiques innovantes sont mises en place chez chaque membre d’Opti’Prairies au travers d’essais dont les résultats sont voués à être mutualisés au sein du groupe et, par la suite, partagés à l’échelle ariégeoise.

La démarche de ce collectif d’éleveurs d’améliorer l’autonomie alimentaire de leurs systèmes s’inscrit parfaitement dans un contexte d’adaptation des exploitations au changement climatique.

Carbon Agri, une méthodologie développée par l’Institut de l’élevage


Le 10 janvier 2020, le groupe Opti’Prairies a participé à une journée technique sur la thématique du marché du carbone, avec l’intervention de Benoît Nougadere-Duprat, chargé de mission chez INTERBEV Occitanie. Durant cette rencontre, les éleveurs ont pu échanger sur Carbon Agri, une méthodologie développée par l’Institut de l’élevage, les interprofessions lait et viande (CNIEL, INTERBEV) et la Confédération Nationale de l’élevage en partenariat avec I4CE et récemment labellisée "Bas Carbone". Celle-ci permet la certification des réductions d’émissions et de stockage de carbone additionnel dans le but de diminuer la quantité de gaz à effet de serre que les exploitations d’élevage rejettent dans l’atmosphère.
Carbon Agri repose sur la mise en place d’un plan de réduction de l’empreinte carbone sur une exploitation à partir d’une évaluation environnementale initiale réalisée à l’aide de l’outil Cap’2ER niveau 2. Développé par l’Institut de l’élevage, ce-dernier mesure les impacts environnementaux, les contributions positives ainsi que les performances économiques du système d’élevage au travers de différents indicateurs (consommation d’énergie, stockage de carbone, biodiversité, conditions de travail, etc).
Après cinq ans de projet, un bilan carbone est à nouveau réalisé et les réductions sont vendues sur le marché du carbone sous forme de crédits carbone.

 

 

Durant cette rencontre technique, les éleveurs d’Opti’Prairies ont pu échanger sur les diagnostics Cap’2ER niveau 1 réalisés par certains d’entre eux dans le cadre du projet d’évaluation de l’empreinte carbone des élevages bovins viande "Life Beef Carbon". Déjà avancés dans la mise en place de pratiques agro-écologiques respectueuses de l’environnement, le groupe a pu constater que des marges de progrès existaient pour réduire leur empreinte carbone (optimisation des performances du troupeau, amélioration de l’efficacité de la ration, optimisation de l’utilisation des intrants, réduction des consommations de carburant et d’électricité, etc.). De quoi alimenter les réflexions et les travaux du groupe Opti’Prairies encore pour quelques années.