Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Le bouclage électronique : c’est parti

Le bouclage électronique : c’est parti

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Présentation

Lors de sa rencontre du 15 février 2017, le Conseil National d’Orientation de la Politique Sanitaire Animale et Végétale (CNOPSAV) a validé le passage au bouclage électronique des bovins. Nous attendrons la parution du nouvel arrêté et son libellé exact pour vous informer plus précisément des modalités pratiques.

 

Quand ?

Le bouclage au moyen d’une boucle électronique à l’oreille gauche sera obligatoire pour les veaux nés à partir du 1er janvier 2018.

 

Comment se présente une boucle électronique ?

Extérieurement, il n’y a quasiment aucune différence visible avec les boucles actuelles. Une puce électronique sera fondue dans la boucle pendentif habituelle. Cette puce n’émet aucune onde. Elle répond à la sollicitation d’un lecteur fixe ou mobile lorsque le bovin passe à proximité du lecteur. Le coût supplémentaire attendu est de l’ordre de 0,7 à 0,8 € par paire de boucles. L'éventuel financement du surcoût des boucles est toujours en discussion avec le Ministère de l'Agriculture et les organisations professionnelles.

 

Pourquoi le bouclage électronique ?

Le bouclage électronique existe déjà. A titre d’exemple, il est utilisé pour :

- faciliter la surveillance des vaches en salle de traite (le numéro de l’animal s’affiche directement sur les écrans de contrôle ainsi que les données du bovin),

- simplifier l’utilisation des Distributeurs Automatiques de Concentré (la ration adaptée est pesée et donnée au bovin lorsque la boucle est lue par le DAC),

- automatiser les pesées des bovins : pas besoin de lire et de noter le numéro et d’y affecter un poids. Toutes les informations sont directement enregistrées sur l’ordinateur,

- trier automatiquement les animaux lors d’allotement : les portes des lots s’ouvrent automatiquement en fonction du poids d’un broutard.

Il est généralisé dans la perspective de la dématérialisation des passeports et des cartes vertes. La lecture électronique des numéros des bovins évitera les erreurs et accélèrera la gestion des mouvements des animaux dans toute la filière d’aval avec une connexion directe  à la base nationale.

 

Que faire aujourd’hui ?

L’important est de gérer votre stock de boucles de naissance de façon à ne pas vous trouver ni à court de boucles ni avec des boucles inutilisables. Si votre stock de boucles est insuffisant pour les veaux à naître jusqu’à la fin de l’année 2017, attention à limiter votre commande au plus près de vos besoins :

- vérifiez votre stock. Comparez-le avec le stock connu à l’EdE dont vous avez reçu la liste récemment avec votre livre des bovins et que vous pouvez consulter en temps réel sur Selso,

- déduisez les boucles encore en stock de toute commande,

- commandez le nombre de boucles correspondant aux vêlages attendus jusqu’à l’automne 2017.


Une commande, même en nombre limité, est toujours possible sans frais supplémentaire. Faites simplement attention à commander avant d’être en rupture de stock (compter trois semaines pour la livraison). En cas d’urgence, l’EdE peut vous en fournir sur son propre stock.


service Elevage

 

Programme réalisé avec le concours financier du CasDAR