Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Lac de Montbel : pour quels usages et quel fonctionnement ?

Retour sur la visite du 19 février dernier

Une vingtaine d’agriculteurs et de conseillers s’est réunie lundi 19 février au lac de Montbel pour visiter les installations du barrage.

Xavier Rouja et Jean-François Manenti, les gestionnaires du barrage du SMDEA, nous ont accueilli et présenté l’historique du barrage, son fonctionnement et sa gestion.
De sa création dans les années 1980 à son fonctionnement actuel, leur présentation très complète nous a permis de mieux connaître le fonctionnement de cet ouvrage de 60 millions de m3, indispensable à l’irrigation des départements de l’Ariège, de l’Aude et de la Haute-Garonne.

En période d’étiage, à partir du mois de juin, les lâchers du barrage sont gérés par modélisation des prélèvements d’irrigation, selon les différents tronçons et bassins versants secondaires de l’Hers-Vif et de l’Ariège. Cette modélisation prend en compte la météo et le suivi des cultures irriguées, grâce à la Chambre d’Agriculture de l’Ariège, le suivi en temps réel des stations de mesures hydrologiques et des 14 stations du Syndicat Intercommunal d’Aménagement Hydraulique de la Basse Vallée de l’Ariège (SIAHBVA) sur les deux cours d’eau.

L’enjeu pour les techniciens du SMDEA : anticiper les comportements des irrigants pour alimenter au plus juste l’Hers-Vif et l’Ariège, sachant que l’eau lâchée au pied du barrage met 24 h pour arriver à Calmont.

Xavier Rouja et Jean-François Manenti nous ont également guidé à travers leurs installations, au cœur du barrage, depuis la tour jusqu’à la galerie souterraine, pour nous expliquer le fonctionnement des différents équipements hydrauliques : vannes, conduites, et turbine hydroélectrique. Nous avons terminé notre visite par la prise d’eau du Peyrat, la source d’approvisionnement du lac de Montbel.

Cette prise d’eau permet de faire rentrer jusqu’à 10 m3/s dans le lac, tout en laissant un débit réservé de 1 200 l/s à la partie court-circuitée de l’Hers-Vif, débit nécessaire au maintien de bonnes conditions écologiques de la rivière. En ce début d’année 2018 particulièrement pluvieuse, ce sont ainsi jusqu’à un million de m3 qui est stocké chaque jour dans le lac de Montbel via cette prise d’eau.
Xavier et Jean-François ont donc répondu aux nombreuses questions des participants, que ce soit sur la répartition de l’eau entre les différents départements, le mode de gestion des lâchers, l’évaporation du lac, ou encore ses différents usages.
Xavier Rouja reste disponible pour une nouvelle visite des installations de Montbel d’ici le mois de juin, n’hésitez donc pas à nous faire part de votre intérêt pour une nouvelle visite !

Les usages du lac de Montbel

Usages réglementaires

❚ Compensation des prélèvements d’irrigation sur l’Hers-Vif et l’Ariège
La mission première du lac de Montbel : l’irrigation
❚ Soutien de l’étiage de l’Hers-Vif
Maintien d’un débit objectif d’étiage (DOE) de 3.5 m3/s à Calmont : débit satisfaisant tous les usages de la rivière, 8 années sur 10
❚ Alimentation de l’ouest audois via l’Adducteur Hers-Lauragais :
- Prélèvements en ligne sur l’adducteur, gérés par BRL
- Réalimentation de la Vixiège, gérée par la SICA irrigation
- Réalimentation du lac de la Ganguise (44.6 millions de m3), gérée par l’Institut des Eaux de la Montagne Noire

Usages facultatifs

❚ Soutien d’Etiage de la Garonne
Depuis 1993, 7 millions de m3 disponibles à partir du 15 septembre, en cas de besoin (non satisfait en 2017…)
❚ Production d’hydroélectricité  avec 2 microcentrales :
- amont du lac : galerie de la prise d’eau (435 kW)
- aval du lac : pied du barrage (800 kW)

Informations aux irrigants

Nous rappelons aux agriculteurs irrigants des vallées de l’Ariège, de l’Hers-Vif et de la Lèze qu’ils doivent IMPERATIVEMENT renvoyer dès que possible leurs demandes de prélèvement pour la campagne d’irrigation 2018 à l’Organisme Unique Vallée de l’Ariège :

Conseil Départemental de l’Ariège
DAME – Service Eau
5 – 7, rue du cap de la ville - BP 60023
09001 FOIX Cedex

La réception de ces demandes avant le 15 mars 2018 est indispensable pour établir le Plan Annuel de Répartition à l’échelle du territoire de l’Organisme Unique et l’envoyer aux DDT des trois départements concernés pour qu’elles délivrent les autorisations de prélèvement aux agriculteurs irrigants pour la campagne d’irrigation 2018.

Pour toute information, n’hésitez pas à contacter l’Organisme Unique au Conseil Départemental de l’Ariège au 05 61 02 08 16, ou Stanislas Poudou, conseiller agronomie-irrigation à la Chambre d’agriculture de l’Ariège : 05 61 02 14 00.

Stanislas Poudou

Programme réalisé avec le concours financier du Conseil départemental, de l'organisme unique, de l'agence de l'eau Adour Garonne et du CasDAR.