Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > La situation du lac de Montbel reste compliquée

La situation du lac de Montbel reste compliquée

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Taux de remplissage à 58% au 1er mai

La cellule de vigilance Ariège, mise en place afin de surveiller l’état des ressources en eau en amont de la campagne d’irrigation 2017, s’est réunie le 25 avril dernier. La situation de la retenue d’eau de Montbel a été présentée : au 24 avril, les volumes stockés étaient de 34,67 millions de m3 (Mm3), soit 57% de la capacité maximale de stockage de 60 Mm3. (NDLR : Au 1er mai, ces volumes stockés étaient de 35,09 Mm3, soit 58% de la capacité maximale de stockage). S’il a plu depuis cet état des lieux (27,5 mm de précipitations cumulées à Léran du 25 avril au 1er mai 2017 - données Météo France), la situation actuelle du lac de Montbel reste compliquée.


Comme on peut le constater, l’année 2016-20107 est plutôt une année sèche (déficit actuel de 12,6 Mm3 par rapport à la moyenne 1985 - 2015), se rapprochant de l’année 2010-2011.


Selon le SMDEA, les perspectives de remplissages jusqu’au 30 juin, prévoient des espérances d’apports depuis l’Hers vers le lac de Montbel garanties à 80% (correspondant aux apports 8 années sur 10) de 15,4 Mm3. En tenant compte des volumes transférables vers l’Aude et le lac de la Ganguise via l’Adducteur Hers-Lauragais (AHL) de 5,97 Mm3, le volume du lac de Montbel serait de 44,1 Mm3 au 30 juin prochain (soit 74% de la capacité maximale du lac de Montbel). En effet, il est convenu chaque année entre l’Institution Interdépartementale pour l’Aménagement du Barrage de Montbel (IIABM) et l’Institut des Eaux de la Montagne Noire (IEMN) de l’Aude des transferts depuis le lac de Montbel vers le Lauragais et le lac de la Ganguise afin de garantir le remplissage de celui-ci. Mais face à la situation actuelle préoccupante, il a été décidé lors de cette réunion à la préfecture le 25 avril dernier de cesser ces transferts via l’AHL, jusqu’à ce que la situation de Montbel s’améliore. Seuls les transferts pour l’irrigation printanière des cultures en place dans le Lauragais seront maintenus.


Néanmoins, ces transferts sont désormais arrêtés jusqu’à ce que la situation du lac de Montbel s’améliore. Seuls les transferts pour l’irrigation printanière des cultures en place dans le Lauragais seront maintenus.
Le lac de Montbel est alimenté par la prise d’eau du Peyrat sur l’Hers. Le débit de l’Hers au Peyrat avait été abaissé de 1,2 m3/s à 0,9 m3/s en début d’année 2017, étant donné les mauvaises conditions hivernales de remplissage du lac de Montbel. Ce débit réservé sera maintenu afin de garantir un meilleur remplissage du lac.  La Chambre d’agriculture de l‘Ariège a d’ailleurs demandé au Conseil Départemental de l’Ariège de mener une étude d’impact biologique sur la redéfinition de ce débit réservé au Peyrat, afin de justifier d’une éventuelle diminution de ce débit à long terme, dans l’objectif d’améliorer le remplissage du lac de Montbel.


En résumé, malgré l’amélioration récente des conditions météorologiques, la situation compliquée à ce jour reste inquiétante et impose une vigilance certaine quant à l’état des réserves disponibles pour la campagne d’irrigation 2017.


Stanislas POUDOU