Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > La production de tabac en AB, une opportunité de diversification

La production de tabac en AB, une opportunité de diversification

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Une forte demande sur cette production bio

Une demande croissante : pour le tabac bio, 200 ha de tabac bio ou en conversion ont été produis en France en 2017. Objectif à 10 ans : plus de 1 000 ha.

> Une filière bien structurée

❚ Une fédération nationale des producteurs
❚ Des coopératives : Midi Tabac sur l’Ariège
❚ Une assurance spécifique pour couvrir les risques climatiques et endémiques
❚ Des instituts techniques : Arvalis

> La production en AB

❚ Tabac : culture de printemps à enracinement pivotant
❚ Prévoir une rotation sur 3 ans avec précédent céréale à paille, par ex : tabac – soja – céréales

> Données technico-économiques

❚ Rendement en AB tabac Virginie : entre 2 et 2.5 T/ha (proche conventionnel)
❚ Poids livré = 80% du rendement
❚ Prix de vente en Bio à 6 €/kg, 5 €/kg en conversion
❚ Chiffre affaires : 10 560 €
❚ Charges opérationnelles (y compris main-d'oeuvre saisonnière) : 4 270 €
❚ Marge brute : 6 290 €
❚ Charges de structures pour 2.4 ha (4200 € par an) : 1 750 €
❚ Marge nette : 4 540 €

> Installer un atelier Tabac BIO

❚ Irrigation indispensable
❚ Commencer par 2 à 5 ha
❚ Prévoir de la main-d'oeuvre occasionnelle
❚ Investissement par étapes, aide de la coopérative pour la création d’un atelier 20% sur le matériel d’occasion, 30% sur le neuf

 

Étapes

Matériel nécessaire

Coût occasion

Plantation

Planteuse pour maraîchage

500 à 5 000 €

Écimage

Ecimeuse (pas la priorité, manuel possible) ou castreuse maïs

1 000 à 8 000 €

Inhibition

Enjambeur de traitement
Pendillards

3 000 à 80 000 €
2 000 à 5 000 €

Récolte

Enjambeur de récolte
Récolteuse à tabac

2 500 à 15 000 €
4 500 à 30 000 €

Séchage

Fours + petit matériel

6 fours à 18 000 €

Conditionnement

Presse + pince à cartons

1 000 à 5 000 €

 

> L’itinéraire technique : les grandes étapes

MAI : Plantation
❚ 25 000 à 30 000 pieds/ha
❚ 20 à 30 h de main-d’œuvre par ha
Matériel spécifique :
une planteuse

MAI A SEPTEMBRE : Entretien de la culture
❚ Désherbage mécanique (herse étrille et bineuse) et buttage
❚ Irrigation : identique au maïs en termes de quantité et fréquence, 2500 à 3000 m3 par ha
❚ Protection de la culture :
. Mildiou : se gère avec des variétés résistantes ou des produits à base d’huiles essentielles
. Sclerotinia : se gère avec la rotation
. Vers gris, taupins et nématodes : se gère par la rotation
. Puceron du pêcher : se gère avec les auxiliaires
❚ Fertilisation : peu de besoin en azote, un peu plus en potasse. Prélèvements par tonne de feuilles : N : 30 unités, P : 10 unités, K : 50 unités, Mg : 13 unités.
Le tabac doit « décrocher » en fin de cycle.

JUILLET : Ecimage et inhibition
❚ Couper la fleur pour favoriser la croissance des feuilles : manuellement ou mécaniquement avec un enjambeur équipé de couteaux
❚ Maitriser les bourgeons axillaires par application d’huiles minérales. 

JUILLET A OCTOBRE : Récolte, séchage et conditionnement
❚ Récolte par maturité par étage foliaire : 5 à 7 passages : mécanique ou semi-manuel (20h/ha/étage foliaire)
❚ Séchage en four
❚ Conditionnement par lot

➠ Une conduite et des rendements proches du conventionnel

Fiche technique par Ludovic Dedieu

 

L’accompagnement de l’Agriculture Biologique est appuyé financièrement par par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne , le Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, au titre de l’Animation Bio et du Compte d’Affectation Spéciale de Développement Agricole et Rural (CASDAR).