Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Journée filière lait : s’autoriser la fierté de notre métier, de notre territoire et de nos produits.

Journée filière lait : s’autoriser la fierté de notre métier, de notre territoire et de nos produits.

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

En France, une forte consommation de produits laitiers français mais de moins en moins de producteurs.

La France est le premier consommateur de beurre et le 2nd de fromage au monde par habitant. Chaque français consomme environ 1L d’équivalent lait par jour, ce qui représente 13% des dépenses alimentaires des foyers. La production laitière nationale s’est maintenue ces 40 dernières années à 24 milliards de litres de lait par an mais la filière est aujourd’hui sur le déclin. En effet, si la demande des consommateurs est bien présente, des charges élevées associées à une volatilité croissante du prix du lait que les aides peinent à compenser ainsi qu’une charge de travail conséquente sont à l’origine d’une baisse d’attractivité pour les repreneurs.

La filière lait en Ariège, un virage à prendre

L’Ariège produit environ 22 millions de L de lait de vache (3% du volume régional), 500 000 L de lait de brebis (0,3% du volume régional) et 3 millions de L de lait de chèvre (4,5% du volume régional). Si la majorité du lait de vache produit est collecté, plus de 80% des producteurs de lait de brebis et de chèvre transforment eux-mêmes leur lait. Sur les 26 millions de L produits en Ariège, 14 millions quittent le département alors même que des fromageries et affineurs basés en Ariège achètent du lait hors du département et recherchent du lait local. Sur le plan de la transmission, le constat est le même qu’à l’échelle nationale : les reprises ne suffisent pas à compenser les départs à la retraite, des exploitations laitières se voient réorientées en bovin viande  notamment, et la plupart des installations sont sur des petites productions en transformation fermière.

Dans ce contexte, et avec le projet « chapeau » de la marque Noù Ariège Pyrénées, la Chambre d’Agriculture de l’Ariège a proposé aux éleveurs laitiers de se réunir pour échanger et construire l’avenir du lait en Ariège.

S’unir entre producteurs de lait pour porter des projets communs peut-il être une piste pour redynamiser la filière laitière ariégeoise ?

C’est la question que la Chambre d’agriculture de l’Ariège et une quarantaine d’éleveurs laitiers, collectés et  producteurs fermiers se sont posée le 12 octobre dernier. L’objectif de cette journée : présenter aux éleveurs un tour d’horizon de démarches de valorisation des 3 laits (bovin, ovin et caprin) et les amener à réfléchir sur l’opportunité de travailler collectivement pour redynamiser la filière laits ariégeoise. Le lieu du rendez-vous ne laissait rien au hasard : Christine Thomas de l’EARL Lacanal aux Pujolsa ouvert ses portes – ou plutôt ses champs – pour illustrer une coopération fructueuse avec un producteur fermier transformateur. En effet, Christophe Godel produit du lait de chèvre qu’il transforme dans sa fromagerie du Col del Fach, mais collecte également d’autres éleveurs, en brebis et vaches, dont Christine, pour fabriquer ses fromages.

Votre projet Laits en Ariège

L’après-midi, les producteurs de lait ont travaillé en groupe sur un même sujet : quel projet pour les laits en Ariège ? Partant du constat partagé du matin sur les atouts et les préoccupations de la filière Laits en Ariège, nourris par les témoignages des Savoie et des Hautes-Pyrénées, les groupes se sont concentrés sur l’identification d’actions à mener en Ariège, les résultats attendus et les conditions de réussite. Cinq grandes pistes se dégagent des ateliers :

  • Trouver ce qui nous rassemble sans gommer la différence
  • Un revenu sécurisé et la valorisation du lait maîtrisée par les agriculteurs
  • Renouveler les générations de producteurs de lait
  • Communiquer : savoir parler de nos produits
  • Un groupe leader et fédérateur à l’échelle collective avec une motivation à l’échelle individuelle
  • Des producteurs mobilisés pour poursuivre la réflexion sur la valorisation du lait en Ariège.

À l’issue de la journée, un groupe d’une vingtaine d’agriculteurs s’est engagé à poursuivre la réflexion. La Chambre d’agriculture se propose toujours d’animer cette démarche et organise une réunion le 21 décembre 2021 pour poser les bases de ce projet collectif en reprenant la première étape de Blanc des Pyrénées : « Que voulons-nous ? ». Si vous n’avez pas pu venir à la journée, et êtes intéressés pour participer à la construction de ce projet, n’hésitez pas à nous contacter.