Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Filière laitière : le CNIEL propose un fonds collectif d’aide à la réduction de la production

Filière laitière : le CNIEL propose un fonds collectif d’aide à la réduction de la production

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Black and white cows in a grassy field on a bright and sunny day in The Netherlands.

La filière laitière française fait face à une situation sans précédent dans un contexte de crise liée au COVID-19. Compte tenu des mesures d'urgence sanitaire mises en place par les gouvernements en France et dans le monde pour limiter la pandémie, la filière voit son organisation et ses marchés gravement perturbés.

C’est pourquoi l’interprofession demande à la Commission Européenne l’autorisation de mettre en place pour le mois d’avril une mesure d’incitation à la baisse de production, financée sur les réserves propres du CNIEL.

Comment ça marche ?

Tout volume non produit éligible à l’aide (voir critères ci-dessous) sera indemnisé à hauteur de 320 €/1000 litres. Pour un producteur, les volumes collectés d’avril 2020 seront comparés à ceux d’avril 2019. S’il peut accéder à l’aide, il touchera un montant équivalent à la différence entre les volumes collectés en avril 2019 et avril 2020, multiplié par l’aide de 320 €/1000 litres (ou 0,32 €/litre).

 

 

Il existe des cas dérogatoires :

  • Les exploitations qui n’ont pas de volume de livraison dans leur laiterie en avril 2019, à savoir celles qui, entre avril 2019 et février 2020, ont connu les évènements suivants :

                                   - installation,

                                   - changement de statut, ou

                                   - changement de laiterie;

  • Les exploitations qui ont bénéficié d’attributions de volumes entre avril 2019 et avril 2020.

Dans ces cas, la comparaison se fera entre avril 2020 et mars 2020, avec les mêmes critères que dans le cas général.