Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Coopération : une délégation andorrane visite plusieurs exploitations ariégeoises

Coopération : une délégation andorrane visite plusieurs exploitations ariégeoises

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La Chambre d’agriculture de l’Ariège a reçu la semaine dernière une délégation andorrane. Depuis plusieurs mois, la Principauté de l’Andorre cherche en effet à moderniser son agriculture et notamment sa filière bovin viande.

Loin des idées reçues et des images caricaturales, l’Andorre est un territoire de montagne où l’activité agricole est prépondérante. Depuis plusieurs années, les autorités andorranes essaient d’impulser une nouvelle dynamique dans ce secteur. L’objectif : sensibilisation à l’importance de l’activité d’élevage dans un milieu de montagne.

Une agriculture « qui doit s’adapter »

Au même titre que les exploitations françaises, les fermes andorranes  ont été soumises à des changements continus depuis près d’un siècle.
Ainsi pendant le XXe siècle le cheptel ovin a augmenté puis diminué en fonction des conditions du marché. Aujourd’hui  « leur présence dans nos montagnes est devenu presque testimoniale», expliquait le Ministère de l’agriculture andorran*. « Seul deux grands troupeaux pratiquent encore la transhumance. »

Une visite en Ariège

La Chambre d’agriculture de l’Ariège a ainsi reçu une délégation d’éleveurs et de responsables politiques andorrans mardi 22 juin. L’objectif : leur faire visiter plusieurs structures dont le modèle et les infrastructures seraient reproductibles sur leur territoire.
La délégation s’est alors rendue chez ADDPO, l’outil de transformation implanté à Tabre, avant de visiter l’exploitation de Christelle Record à Baulou. Eleveuse de Brunes des Alpes et de veaux sous la mère, elle pratique le pâturage tournant dynamique, technique de gestion de fourrage intéressante pour les exploitants andorrans.

 


La journée s’est poursuivie au Gaec de Marzinière. Installé  à Arignac, Jean-Bernard Escalière et Laure Mélac sont à la tête d’un élevage de bovins et ovins viande. Cette visite a été axée sur la récente construction d’un bâtiment en bois et translucides, conçu dans le but d’améliorer le bien-être animal et apporter une plus-value à leurs productions.
Enfin, la Chambre d'agriculture de l'Ariège a pu échanger sur les question de valorisation des productions lors d'un déjeuner à la Maison Lacube.

Cette collaboration devraient se poursuivre dans les semaines à venir.

 

*Prologue de l’exposition «Vides de Muntanya »