Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Chambre d'agriculture : retour sur la dernière session

Chambre d'agriculture : retour sur la dernière session

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Les élus de la Chambre d'agriculture de l'Ariège se sont réunis en session le 22 juin dernier à la Chambre d'agriculture, à Foix. L’objectif : statuer sur les différentes orientations politiques de l’établissement consulaire. De nombreux dossiers ont ainsi pu être évoqués : future PAC, société de conseil, valorisation des productions. Sébastien Windsor, président de l'Association permanente des Chambres d'agriculture (APCA) est intervenu sur la thématique de la transition agro-écologique.

Dans un contexte de crise sanitaire encore prégnant, les élus de la Chambre d'agriculture ont pris des orientations stratégiques fortes lors de la dernière session. "Aujourd'hui plus que jamais, les agriculteurs ariégeois doivent faire preuve d'une forte capacité d'adaptation", constate Philippe Lacube, président de l'établissement consulaire. "Pour cela, ils doivent avoir une vue claire sur la situation de leur entreprise et ainsi connaître leur résultat, leur marge...", poursuit l'élu. La Chambre d'agriculture de l'Ariège joue d'ailleurs un rôle clé dans l'accompagnement des professionnels. "Nos agences ont vocation à accompagner les exploitants dans la définition de leur stratégie d'entreprise grâce à une approche pluridisciplinaire."

 

Des projets de territoire

Alors que la future PAC pourrait redistribuer les cartes, la recherche de valeur ajoutée sur les exploitations revêt des enjeux majeurs. C'est là toute l'ambition de la future marque de produits agoralimentaire Nòu Ariège Pyrénées. Lancée en  automne 2021, elle a vocation à "générer de l'activité", tant pour les exploitants en circuits courts que pour ceux engagés dans les filières longues. "Nous sommes en  train de travailler la structuration de ces dernières. Plusieurs travaux ont été lancés pour créer des filières pain, ovins ou encore en légumineuses", détaille Philippe Lacube. Le tout en misant sur deux valeurs : le collectif et la transparence.

"Nous croyons en la force de la collaboration avec les autres institutions du département, les collectivités locales en particulier. Embarrou, les PAT concrétisent également cette dynamique."


Les responsables professionnels le savent : les défis à venir sont de taille "C'est pourquoi, ce projet se veut un projet de territoire dans lequel institutions économiques départementales et politiques travaillent ensemble, au sein d'une association de gouvernance." L'un des enjeux majeurs : trouver des financements. Les prochaines semaines devraient être décisives en la matière. "Nous allons aller à la rencontre de potentiels investisseurs Nous prévoyons une levée de fonds cet automne", précise le président de l'établissement consulaire.

Au-delà des enjeux économiques et politiques, ce projet se veut emblématique de la stratégie que souhaitent insuffler les responsables de la Chambre d'agriculture. "Nous croyons en la force de la collaboration avec les autres institutions du département, les collectivités locales en particulier. Embarrou, les PAT concrétisent également cette dynamique."

La séparation de la vente et du conseil : quelles conséquences pour la Chambre d'agriculture ?

Conseiller, vendre... Il faut désormais choisir. Pour rappel, la loi Egalim prévoit une mesure de séparation du conseil et de la vente de produits phytosanitaires à partir du 1er janvier 2021. Sur notre territoire, l'ensemble des opérateurs (CAPA, CAPLA, Val de Gascogne, Arterris) ont choisi la vente.

Dans ce contexte, les agriculteurs ariégeois ont choisi de participer à la création d'une société de conseil. Celle-ci réaliserait des actions de conseils en agronomie/productions végétales. Cette dernière session a également été l'occasion d'acter la participation de la Chambre d'agriculture au sein de cette nouvelle structure. En cours de finalisation, elle devrait voir le jour dans les semaines à venir.

 

Intervention de Sébastien Windsor, président de l'Assemblée permanente des Chambres d'agriculture

Le président de l'APCA est intervenu en visio-conférence lors la dernière session, sur la thématique de la transition agroécologique. Cette thématique apparaît comme un des principaux axes du projet stratégique national. "Conscients de l'évolution des attentes sociétales et des jeunes générations, nous sommes convaincus de la nécessité de travailler sur ce sujet. Les Chambres d'agriculture ont un rôle majeur à jouer dans l'accompagnement des agriculteurs dans la mise en place de nouvelles techniques et pratiques".