Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Bilan fourrager : suite aux intempéries et à la qualité médiocre des stocks, cette étape est indispensable pour aborder l’hiver sereinement

L’hiver arrive rapidement et les stocks ne sont pas tous bon dans les exploitations. Au vu de la saison fourragère et des difficultés qui se sont accumulées cette année (manque de fenêtre météo pour la récolte des fourrages, retards dans les semis de maïs, sécheresse ensuite…), il est indispensable de commencer l’automne en sachant si les stocks fourragers suffiront pour alimenter le troupeau tout l’hiver. Pour cela nous vous proposons de réaliser votre bilan fourrager.
Le bilan fourrager est une méthode de calcul qui permet de s’assurer que les stocks de fourrages récoltés durant l’année ainsi que ceux restant de l’an dernier permettront de couvrir les besoins d’alimentation du troupeau, et le cas échéant de prévoir les achats nécessaires pour couvrir le manque.

Le calcul du bilan fourrager se fait en identifiant et quantifiant les besoins de chaque catégorie d’animaux du troupeau et en les comparants aux fourrages disponibles, qu’ils viennent d’être récoltés, soient en stock de l’année précédente ou aient été achetés par anticipation.

Plusieurs outils Excels disponibles sur Internet peuvent vous aider à faire ce calcul. Les conseillers Elevage sont également à votre disposition pour l'évaluation de vos stocks et la réalisation du bilan fourrager afin d'anticiper au plus tôt les changements de rations et la stratégie à adopter.

Comment connaître ses stocks : cuber ses silos et peser ses balles

Pour vos ensilages

Pour pouvoir déterminer de façon précise les stocks dont vous disposez, il est impératif de cuber les silos d’ensilage de maïs, d’herbe ou de méteil.
L’objectif est de ramener le tas d’ensilage à un pavé pour simplifier le calcul. La formule à appliquer est : Volume (m3) = Longueur (L) x largueur (l) x Hauteur (H)

 

 

Attention, si le cubage est réalisé moins de 3 semaine après a conception du silo, le volume total est à réduire de 5% à 10j et 3% à 20j pour un taux de MS > 26% et de 10% à 10j et 6 % à 20j pour un taux de MS < 22 %.

La méthode suivante vous permettra de définir la densité de votre ensilage et ainsi de transformer un volume en une quantité de tonne de matière sèche.

Pour vos foins

Pour les fourrages stockés en balles individuelles (foin ou enrubannage), l’estimation la plus précise se fera en pesant une dizaine de balle par catégorie et d’en faire la moyenne pour ainsi connaître le poids des balles. Sinon vous pouvez vous référer aux tables ci-contre pour estimer la quantité de matière sèche de votre stock.

Correction presse à chambre fixe : -10 %
A chambre variable : +10 %

Poids du foin en balle cubique
❚ 0,80 x 0,80 x 2,40 : 260 à 310 kg de MS
❚ 1,20 x 0,60 x 2,40 : 340 kg de MS
❚ 1,20 x 0,90 x 2,40 : 385 à 510 kg de MS

Les outils disponibles pour réaliser son bilan fourrager

❚ L’outil proposé par le GNIS est complet mais demande du temps pour le remplir et une bonne connaissance des valeurs alimentaires des différents fourrages. Il prend en compte l’origine des différents aliments. Il permet de prendre en compte la part de l’alimentation fournie par le pâturage. Il permet également de s’assurer une marge de sécurité variable et présente une synthèse des besoins et disponibilités. Pour le remplir, prévoir environ 30 min et savoir le temps passé au pâturage par les différents lots.

➠ Trouver l’outil du GNIS : Taper « GNIS bilan fourrager » dans votre barre de recherche et télécharger le document Excel proposé

❚ L’outil proposé par l’IDELE demande moins de temps pour le remplir mais ne prend pas en compte le pâturage ni de marge de sécurité, à vous de la prévoir en surestimant les besoins. Il permet de définir rapidement si les stocks disponibles suffiront à couvrir les besoins des animaux.

➠ Trouver l’outil de l’IDELE : Taper « Idele bilan fourrager version 2016 » dans votre barre de recherche, aller sur le site de l’IDELE et télécharger le fichier Excel

Attention, entre les 2 outils la quantité d’aliment consommée journalièrement n’est pas la même, elle est de 13,7 kg de MS/j pour la méthode du GNIS et de 15 kg de MS/j pour celle de l’IDELE.

❚ Pour les personnes préférant une version papier, le programme Herbe et fourrages Centre propose une version assez simple regroupant les références des besoins des différentes catégories d’animaux et celles pour évaluer les stocks ainsi qu’une trame pour vous aider dans vos calculs.

➠ Trouver l’outil : Taper « Herbe fourrages bilan fourrager » dans votre barre de recherche et télécharger le fichier PDF

Que faire si mon bilan fourrager est déficitaire ?
Deux cas de figure sont possibles

Le déficit est faible et ne dépasse pas 30% des besoins

Il est alors possible de plus rationner les animaux ayant des besoins moins exigeants, comme les animaux de renouvellement en croissance et les multipares gestantes et de complémenter les fourrages grossiers avec des aliments du commerce ou des céréales autoproduites. Néanmoins il ne faudra pas limiter l’alimentation des animaux en lactation, en finition et des primipares gestantes.

Le déficit est important et dépasse les 30% des besoins

Le premier élément à regarder sera les animaux improductifs sur l’exploitation et de faire un tri en augmentant le taux de renouvellement. Sinon pour combler le déficit il sera obligatoire d’acheter des fourrages pour passer l’hiver. Au vu des déficits importants sur l’ensemble du territoire, il est important de réfléchir maintenant à un approvisionnement car la demande risque d’être importante. Il sera important de ne pas regarder que le tonnage en matière sèche du produit que vous souhaiterai acheter car la qualité est tout aussi importante. Une autre solution peut être de réfléchir à diminuer la taille du troupeau pour passer cette période difficile.

Dans tous les cas, le calcul d’une ration en fonction de la qualité de vos fourrages est indispensable pour fournir à chaque catégorie d’animaux une ration adaptée et prévenir des risques de dégradation de l’état et de la production de votre troupeau.

Prévoir de la marge

En fonction de l’outil utilisé, une marge de sécurité peut être prise en compte ou non dans les calculs. Pour s’assurer que les stocks seront suffisant même avec une mise à l’herbe tardive ou autres aléas éventuels, il serait intéressant de prévoir un stock tous fourrages confondus de 2 mois supplémentaires, soit environ 1 t MS/UGB.

Pour connaître précisément la valeur de vos fourrages, nous vous conseillons de les faire analyser. Une journée d’analyse des fourrages est prévue ce vendredi 9 novembre (matinée à la salle de la mairie de Caumont, après-midi du l’exploitation d’Eric Ajas à Lorp-Sentaraille, buffet offert pour le repas du midi). cela sera également l’occasion de participer à un concours de fourrage pour les catégories foins et ensilages/enrubannages d’herbe.


Pour participer à cette journée et à ce concours, n’hésitez pas à vous rapprocher de vos conseillers. Vous pouvez également déposer vos échantillons dans la semaine aux différents sites de la Chambre d’agriculture si vous ne pouvez pas être présent le jour même.


Article réalisé par Sébastien Petitprez
source : IDELE, CRA Bretagne