Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Actualités Productions et techniques > Haies ariégeoises : Marie Bonaldo témoigne de la plus-value de la plantation sur son exploitation

Haies ariégeoises : Marie Bonaldo témoigne de la plus-value de la plantation sur son exploitation

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Marie BONALDO a obtenu son BPREA en juillet 2020 et souhaite s’installer pour le 1er trimestre 2021. Sur l’exploitation qui fait 14 ha, nous pourrons y retrouver un atelier d’engraissement et de transformation en cochon, des petites productions annexes en volaille et brebis, du maraîchage et un accueil camping à la ferme.

 

Localisation : coteaux

Productions de l'exploitation : polyculture-élevage

Comment la haie s’est-elle insérée dans votre projet d’installation ? Fait-elle partie intégrante de votre réflexion ?

M.B. : Totalement. La ferme se réfléchit avec une approche globale, où nous mêlons productions agricoles pures et accueil du public à la ferme. Nous avons planté en février 2020 près de 330 m. La plantation de haies nous a permis de délimiter nos différents espaces entre l’hébergement d’une part et les animaux d’autre part. Nous voulions une haie qui soit à la fois attrayante et visuelle, mais aussi rustique et productive. En effet sur les coteaux secs de l’Ariège il vente énormément, la haie fait office de brise-vent et retient une partie de l’eau. Elle est composée en trois strates : une buissonnante pour le bourrage bas, une à mi-hauteur plus arbustive avec des petits fruitiers / fruitiers comme des Figuiers ou des Lilas et une dernière strate arborée avec un arbre de haut-jet comme de  l’Alisier blanc ou du Cormier tous les 10 mètres.
La composition mixte et diversifiée est très sympa pour l’accueil du public et rend l’environnement de travail plus chaleureux et vivant. J’ai pour objectifs de vendre mes produits directement à la ferme, et pourquoi pas laisser les personnes hébergées cueillir elles-mêmes les fruits dans la haie. Je me fais aussi la réflexion sur du moyen/long terme d’utiliser les petits fruits/fruits issus de la haie pour mes produits transformés vu que la ressource sera déjà présente !

Comment s’est passé le jour J de la plantation ?

M.B. : Très bien, tout le monde a mis la main à la pâte. Nous avons fait appel à des proches de notre côté et les techniciens Forêt de la Chambre sont venus nous prêter main forte pour le côté technique, la plantation en elle-même et le soin aux plants. Une équipe distribuait les plants pendant que les autres plantaient et installaient les protections. Le travail du sol a été bien réalisé, de ce fait nous avons pu avancer relativement vite malgré le froid et la pluie

Projetez-vous d'autres plantations de haies l'an prochain ?

M.B. : Oui nous allons replanter 460 ml pour Janvier-Mars 2021. Les tarifs sont très intéressants et le soutien technique est indispensable. Pour l’instant je ne vois que des avantages à planter des haies, à voir comment nous allons gérer la partie « Taille / Recépage » d’ici quelques années.