Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Actualités Productions et techniques > Couverts végétaux : en faire une Surface d'Intérêt Écologique (SIE)

Couverts végétaux : en faire une Surface d'Intérêt Écologique (SIE)

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Dans le cadre du « paiement vert » de la PAC, une exploitation agricole doit avoir une Surface d’Intérêt Écologique (SIE) équivalente à 5% de sa surface arable.



Quelques points de réglementation

Pour qu’un couvert d’été soit considéré comme SIE, il doit être :

1. semé avant le 29 juillet
2. constitué de 2 espèces minimum
3. resté en place jusqu’au 22 septembre au minimum (8 semaines).


Il faut savoir que 1 hectare de couvert correspond à 0.3 hectare de SIE.

Comment semer son couvert SIE ?

Plusieurs méthodes de semis peuvent être mises en place pour l’implantation de couvert SIE.

1. Les semis avant moisson à l’épandeur d’engrais

L’intérêt ici est d’avoir un couvert qui se soit un peu développé lors de la moisson. De fait, il aura de l’avance sur les repousses de céréales et les adventices.
L’autre avantage, comme il n’y a pas de travail du sol, on ne met pas en germination les repousses de céréales ou les mauvaises herbes qui auraient pu grainer ; on garde aussi toute l’humidité résiduelle du sol.

Cette méthode doit être réalisée environ 3 semaines avant la moisson précédant une pluie ; elle permet de semer rapidement ses couverts avant les pics de travaux estivaux.
Le coût estimé de cette technique est de 7€/ha (barème entraide) sans la semence.

Un problème est à soulever, la taille de certaines petites graines comme les trèfles, les moutardes, la phacélie… qui ne peuvent pas aller à 18m, 24m ou plus.
Pour remédier à cela, cette année nous essayons de coller des petites graines (sorgho fourrager, trèfles, moutardes…) sur des graines de taille plus grosse (pois, féveroles…) pour leur permettre d’avoir une balistique plus importante et donc de pouvoir semer n’importe quelles graines à l’épandeur d’engrais avant la moisson.

Affaire à suivre !

  
Collage de sorgho fourrager, moutarde et radis fourrager sur du pois.
Expérimentation réalisée en 2019, reste à trouver les réglages de l’épandeur pour une bonne répartition.

2. Les semis pendant les moissons

Actuellement, cette méthode de semis est celle qui permet d’avoir la meilleure réussite, du fait du positionnement de la graine dans le sol, dans l’humidité résiduelle.
Il faut quand même faire attention à perturber au minimum le sol pour limiter les levées d’adventices ou les repousses. Veiller à  voir le moins possible de paille dans le sillon. Semer par le biais d’une dent ou d’un disque minéralise un peu de sol ce qui profite directement au couvert.
La trémie permet de mélanger n’importe quel couvert de taille différente.

Il faut reconnaitre que même si actuellement cette méthode est la plus efficace, elle arrive à un moment délicat en terme de travail. De plus, le débit de chantier est moindre et il faut quelques équipements spécifiques (semoir semis direct ou trémies sur déchaumeur).
Coût estimé à 30€/ha (barème entraide) sans la semence.
Pour maximiser ses chances de réussite il faut semer le plus rapidement après la moisson.

Cet été deux plateformes de couverts végétaux estivaux seront mises en place par le biais des réseaux DEPHY. L’intérêt est d’essayer plusieurs associations d’espèces avec un fort développement.

  
Semis de Sorgho balai/moutarde d’Abyssinie J+1 après la moisson

3. Les semis après les moissons

Les couverts après la récolte sont les plus aléatoires, du fait du travail du sol (faux semis plus semis), ils ont besoin de plus d’eau pour se développer et partent avec du retard par rapport à ceux semés pendant la récolte.
Même si cela peut permettre de faire un faux semis et d’implanter après les moissons, le couvert va être pénalisé végétativement par sa date de semis plus tardive.
Coût estimé à 60 €/ha (barème entraide) sans la semence.

Quelques exemples de couverts d'été
Couvert semé juste après moisson 

Mélange de sorgho balai 9 kg /
tournesol 20 kg /
gesse 5kg 

environ 30€/ha
Mélange de
Sorgho fourrager 10 kg /sarrasin 20 kg / tournesol 15 kg

environ 33€/ha

Attention au sarrasin en mélange, il est souvent plus précoce que les autres espèces et a tendance à grainer rapidement lors de période de stress hydrique.
Mélange 8 kg Moha/ trèfle Alexandrie 5 kg /tournesol 10 kg

environ 25€/ha
 

 

Pour conclure, peu importe la méthode de semis ou les espèces. Il faut que vos couverts SIE soient en place avant le 29 juillet et jusqu’au 22 septembre.
Pour cela choisissez des espèces avec des maturités similaires pour avoir une destruction au même stade.
Nous vous communiquerons les dates des visites des plates-formes couverts d’été pour que vous puissiez juger par vous-même.


Baptiste Mur
Conseiller agronome