Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Actualités Productions et techniques > Bois Paysan : l'association prend un nouvel élan

Bois Paysan : l'association prend un nouvel élan

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

En 2014, la Chambre d’agriculture de l’Ariège commençait un projet du nom de APIL (« L’Agroforesterie au pied des Pyrénées, carrefour des Innovations et créatrice de Liens entre agriculteurs ») avec comme support d’accompagnement l’association Bois Paysan.

Bois Paysan est, à l’origine, une association à but non lucratif loi 1901 nommée, fruit d’une initiative conjointe d’un groupe constitué d’agriculteurs membres de la CUMA Environnementales des Vallées Cathares, d’agriculteurs ayant réalisé des plantations de haies champêtres et d’agriculteurs disposant des linéaires préexistants de haies champêtres. à sa création en 2013, Bois Paysan comptait
25 adhérents.

Via le projet APIL, la Chambre d’agriculture de l’Ariège a mis  en avant le potentiel conséquent de la ressource bois sur les exploitations agricoles membres de Bois Paysan. Ceci sous de multiples formes (plantations, exploitation, transformation etc…)

Fort de ce constat, un tournant a été pris au sein de l’association : comment valoriser le bois de l’exploitation sous sa meilleure forme économique. En 2016, c’est donc un groupe de dix membres qui ont fait le choix de constituer une structure commerciale du nom de Bois Paysan Distribution, marquant ainsi le début de la diversification de la gestion du bois sur les exploitations agricoles.

En effet, depuis maintenant quelques années, nous avons vu apparaître de nouvelles compétences dans l’accompagnement technique, mais aussi de nouvelles opportunités. Labellisée GIEE en 2015, l’association bénéficie désormais d’un renouveau de l’animation afin de relancer le dynamisme de cette dernière. Cette nouvelle dynamique prendra plusieurs formes.

Recensement des adhérents et des pratiques

Au sein de l’association, le projet APIL avait pour but de réaliser des diagnostics agro-écologiques afin de proposer aux adhérents des possibilités de gestion de leurs ressources (à coupler avec les plantations lorsque nécessaire).
De 25 le nombre d’adhérents est passé à 35. De nouveaux diagnostics peuvent donc être envisagés sous une forme plus légère et donc plus accessible en terme de retours. C’est aussi l’occasion de faire une mise à jour pour ceux qui en ont bénéficié afin de reprogrammer les actions de valorisation de leurs ressources.

Diffusion des pratiques

Un des objectifs principaux de la nouvelle animation reste la diffusion des techniques et des retours des agriculteurs ayant pris part aux différentes thématiques. C’est pourquoi, l’association souhaiterait mettre en place des fermes vitrines selon les thématiques. Celles-ci ont pour but de montrer les possibilités d’utilisation du bois comme élément de gestion au sein de l’exploitation agricole.

Qui peut être ferme vitrine ?
  • Ceux qui ont testé et veulent généraliser les pratiques
  • Ceux qui n’ont pas généralisé et veulent être ferme vitrine

 

L’association Bois Paysan porte aujourd’hui sept grandes thématiques où le bois est un élément constitutif de l’exploitation. Il s’agit notamment :

  • Bois Bûche et bûchettes : comment valoriser économiquement le bois de son exploitation via un atelier de commercialisation.
  • Paillage bois : comment augmenter son autonomie en paillage en réduisant les coûts d’achats liés à la paille.
  • Agroforesterie : l’intégration d’arbres au sein des parcelles agricoles afin de bénéficier des services écosystémiques : comment conduire une parcelle implantée depuis plusieurs années
  • Mûrier : augmenter l’autonomie fourragère via le pâturage des mûriers, comment conduire une plantation de mûriers et l’intégrer dans son système de gestion des parcelles pâturées
  • Sylvo-pastoralisme : réaliser des éclaircies sylvopastorales et conduire le cheptel de façon à augmenter l’autonomie fourragère en conservant le couvert forestier
  • Trufficulture : diversifier ses revenus avec l’action de plantation d’arbres avec une production à forte valeur ajoutée.Des formations et des journées techniques sur les fermes pilotes seront ouvertes en priorité aux membres du GIEE sur l’ensemble de ces thématiques et sur des nouvelles en cours d’expérimentation.

 

 

CONTACT : Nelson GUICHET, conseiller Forêt, arbre et bois

nelson.guichet@ariege.chambagri.fr - 06 43 10 41 25