Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Actualités Productions et techniques > AGROFORESTERIE : quelles aides pour quels projets ?

AGROFORESTERIE : quelles aides pour quels projets ?

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Au cours de ces huit dernières années, les Conseillers Forêt, Arbre et Bois de la Chambre d’agriculture de l’Ariège ont accompagné les agriculteurs souhaitant planter des parcelles en agroforesterie.

Après des débuts balbutiants, cette pratique prend de plus en plus d’ampleur. Diversifiée dans les objectifs, la plantation d’arbres au sein des parcelles agricole peut tout autant répondre aux problématiques de la grande culture (protections des cultures face au vent, réduction de l’Évapotranspiration grâce à l’ombre portée, accueil d’auxiliaires de culture) comme à celles de l’élevage (amélioration des conditions de pâturage, protection face aux fortes chaleurs, mise en place des parcs de pâturage tournant, arbre fourrager etc…).

Cependant, implanter un système agroforestier n’est pas une opération anodine. En effet, tant d’un point de vue technique que financier, c’est un investissement et une réflexion sur sa propre manière de fonctionner et une anticipation sur les pratiques qui seront réalisées sur ladite parcelle.

 

Pourquoi des coûts aussi élevés ?

 

Dans un but de transparence maximal, tout est pris en compte dans le projet de plantation : travail du sol, paillage, protections individuelles et cheptel, plant, plantation, pose du paillage et des protections, accompagnement technique, entretien etc…

Le temps doit être pris au sérieux. Un planteur professionnel peut installer 1200 plants à la journée, cependant les protections et le paillage doivent être comptés en plus. C’est donc un projet qui prend du temps entre le moment de l’interrogation sur la faisabilité du projet et l’installation des plants au complet. Les coûts sont liés à la fois à ce temps de plantation mais aussi à la protection des arbres. En effet la faible densité à l’hectare implique que le projet doit être soigné pour avoir un maximum de réussite. On estime donc qu’une plantation réussie est une plantation avec un taux de reprise de 90%.

 

 

Mais vous n’êtes pas seuls !

 

En effet, la pratique agroforestière fait partie des actions bénéficiant de subventions et d’accompagnements techniques.

Les Conseillers forêt arbres et bois de la Chambre d’agriculture de l’Ariège vous accompagnent sur chacune des étapes citées en amont dans l’article. Et l’une d’entre elles est notamment la recherche de possibles financements.

Il existe deux grandes familles de financement

• Financements publics :
Mesure de la région Occitanie avec un cofinancement du FEADER. Ce mode de financement est notamment lié à la volonté de réintroduire l’arbre comme élément technique de l’exploitation agricole. Une liste d’essences est à prendre en compte dans ce financement.

Quelques mesures exceptionnelles peuvent de temps à autre être mises en place comme le Plan de Relance.

• Financements privés :
Ils peuvent être issus d’associations telles que l’Association Française d’Agro Foresterie ou encore Des Enfants et des Arbres. Ces associations captent des mécénats de structure privées importantes telles qu’Airbus, Nestlé, Super U…

• Autres financements :
Certaines fondations peuvent aussi financer des projets de plantation comme la fondation Yves Rocher ou GOOD PLANET. Cependant pour ce type de fondations, il est préférable d’avoir un grand nombre de projets pour que ces derniers soient pris en compte.

De nouvelles structures apparaissent aujourd’hui notamment avec la volonté de communiquer avec le grand public sur les pratiques vertueuses de l’agriculture et de l’élevage notamment via l’implantation d’arbres dans les parcelles.

Selon les essences, selon la structuration de votre projet, selon la conduite des arbres et l’objectif principal du projet, tous les financements ne sont pas adaptés. Nous vous proposons donc de vous aiguiller et surtout de déposer le dossier au sein de la bonne structure afin d’assurer au maximum qu’un financement puisse être apporté pour faciliter la réalisation de votre projet agroforestier.

Certains projets trop spécifiques ne peuvent malheureusement pas bénéficier d’aides car trop spécifiques.

Attention ! Quel que soit le type de financement, il faudra compter environ 1 an et demi entre la première dépense et le remboursement de la subvention.

Aujourd’hui plus que jamais avec les animaux et les plantes qui souffrent de la chaleur et de la sécheresse, nous comprenons l’intérêt de planter des arbres en agriculture, et il existe encore des aides pour réaliser ces projets. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations et accompagnements de vos projets.